Jeunes, seniors, travail: les impasses

Par

L'âge légal de départ est repoussé à 62 ans. La «concertation» hâtive a occulté des questions essentielles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est officiel depuis ce mercredi matin, 8h30: le gouvernement va reculer l'âge légal, à partir duquel il est possible de partir à la retraite, à 62 ans en 2018. L'âge de départ à taux plein, 65 ans aujourd'hui, est reculé à 67 ans. La mesure risque de pénaliser d'abord les salariés aux carrières hachées, les femmes, chômeurs et intérimaires.
Pour le gouvernement, reculer l'âge légal de départ a l'avantage politique de renforcer le clivage gauche-droite. Et permet de rassurer les marchés sur les capacités de la France à faire des économies, puisque cela rapporterait 19 milliards d'euros par an d'ici 2018. Mais cette réforme rate l'essentiel.