L’impasse des nationalisations, l’espoir des communs

Jean-Luc Mélenchon (LFI), Fabien Roussel (PCF) et, plus timidement, Yannick Jadot (EELV) préconisent des renationalisations. L’histoire récente atteste pourtant que le capitalisme d’État n’est pas plus vertueux que le capitalisme de marché. Ce qui plaide pour explorer de nouveaux horizons, ceux des communs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, il est assez désolant de constater que la campagne n’a été marquée par aucun véritable grand débat d’idées. C’est l’un des effets collatéraux de la sale guerre conduite par Poutine en Ukraine, qui monopolise toutes les attentions et rend quasi inaudibles les projets élaborés par les candidats.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal