Le gouvernement s’en prend encore aux aides au logement

Par

La loi de finances 2018 prévoit le gel de l'aide personnalisée au logement en octobre prochain. Cette attaque s'inscrit dans une remise en cause plus générale des prestations sociales et prouve, encore une fois, que le gouvernement ne défend pas le pouvoir d'achat des ménages.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Édouard Philippe avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus. Évoquant la baisse généralisée de 5 euros de l'aide personnalisée au logement (APL), décidée l’été dernier dans la foulée d’un audit excessivement pessimiste sur le déficit public, il avait reconnu plus tard que cette mesure, qui avait déclenché la première polémique sur l’iniquité de la politique gouvernementale, avait été « pas très intelligente ».