EDF va supprimer jusqu’à 4200 postes en trois ans

Par

EDF a annoncé jeudi son intention de supprimer entre 2 300 et 4 200 postes en France sur la période 2016-2018, sans licenciements, pour faire face à une concurrence accrue et à la chute des prix de marché de l’électricité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

EDF a annoncé jeudi son intention de supprimer entre 2 300 et 4 200 postes en France sur la période 2016-2018, sans licenciements, pour faire face à une concurrence accrue et à la chute des prix de marché de l’électricité. L'électricien public, se basant sur le milieu de cette fourchette, a précisé dans un communiqué que ses orientations stratégiques devrait ainsi se traduire par une baisse des effectifs de 5 % sur le périmètre d'EDF SA, c'est-à-dire de l'entreprise en France sans ses filiales.