Le Conseil d’État suspend la réforme de l’assurance-chômage

Par

Camouflet pour le gouvernement. Saisi par les syndicats, le plus haut juge administratif a refusé que la réforme entre en vigueur le 1er juillet, au nom des « incertitudes sur la situation économique ». Le texte ne sera pas examiné sur le fond avant plusieurs mois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Conseil d’État : 2 – gouvernement : 0. Le plus haut juge administratif a décidé, ce mardi 22 juin, de suspendre l’application de la réforme de l’assurance-chômage, qui devait entrer en vigueur le 1er juillet. Neuf jours à peine avant la date fatidique, la rebuffade est sévère pour l’exécutif, dont le texte a déjà été censuré en partie par le Conseil d’État en novembre dernier.