Natixis Asset Management menacé de sanctions par l’AMF

Par

Révélées par Mediapart, les irrégularités commises par Natixis Asset Management, qui ont lésé plusieurs millions d’épargnants, ne resteront pas sans suite : l’affaire vient d’être traduite devant la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir beaucoup traîné des pieds et montré assez peu d’empressement à boucler son enquête sur les irrégularités commises par Natixis Asset Management (NAM), l’Autorité des marchés financiers a enfin tranché : elle a décidé de renvoyer la société de gestion devant sa commission des sanctions. L’affaire risque donc de constituer un séisme pour l’établissement, mais tout autant pour sa maison mère, la banque d’investissement Natixis, et également pour BPCE (Banque populaire-Caisse d'épargne), le groupe bancaire qui chapeaute ces entités.