Monte dei Paschi: l'Etat italien en dernier recours

Par

Il n’y a plus que l’État italien pour sauver la plus vieille banque du monde. Faute d’avoir réussi un renflouement privé pour sauver le Monte dei Paschi di Siena, le gouvernement italien a décidé de nationaliser le groupe bancaire. Les nouvelles règles de l’union bancaire n’ont rien changé : l’État se retrouve seul à assumer un sauvetage bancaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’y a plus que l’État italien pour secourir la plus vieille banque du monde. Faute d’avoir réussi un renflouement privé pour sauver le Monte dei Paschi di Siena, le gouvernement italien a décidé de voler au secours du groupe bancaire.   A l'issue d'une réunion gouvernementale jeudi soir, un plan de sauvetage a été arrêté, débloquant des fonds publics en urgence. L'Etat italien pourrait prendre entre 50 % et 70 % du capital de l’établissement bancaire.