«Cordiste» mort au travail: l’employeur à nouveau condamné

Par

Le tribunal de Saint-Brieuc a reconnu la « faute inexcusable » de l’entreprise ETH dans le décès en 2017 de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, mort enseveli sous les céréales dans un silo du géant du sucre Cristal Union.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Oui, l’employeur de Quentin Zaraoui-Bruat est responsable de sa mort dans un accident du travail, le 21 juin 2017, à Bazancourt (Marne), dans un immense silo de granulés de résidus de céréales appartenant au géant du sucre Cristal Union, qui exploite les marques Daddy et Erstein.