En Alabama, Amazon lutte contre les syndicats jusque dans ses toilettes

Par

Les 5 800 employés d’un centre de distribution d’Amazon à Bessemer (Alabama) ont jusqu’au 29 mars pour se prononcer par référendum sur la création d’un syndicat. Sur place, l’entreprise ne recule devant rien pour tuer dans l’œuf cette initiative inédite, porteuse d’espoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bessemer (États-Unis).– « Nous sommes là presque tous les jours, dès 3 heures du matin. Nous voulons être sûrs de ne louper personne », raconte le syndicaliste Michael Foster, alias « Big Mike ». « Là », c’est un carrefour sans histoire situé le long d’une voie rapide qui file dans la forêt d’Alabama, à l’extérieur de la ville tranquille de Bessemer, 27 000 âmes.