Le cauchemar londonien des salariés de la Pâtisserie des rêves

Par

Deux ans après l'ouverture à Londres de deux boutiques de la Pâtisserie des rêves, les salariés de la marque incarnée par le chef pâtissier Philippe Conticini mais dirigée par l'entrepreneur Thierry Teyssier ont été mis à la porte du jour au lendemain. Ils attendent toujours désespérément le versement de leur dernier salaire. En France, l'entreprise connaît de sérieuses difficultés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 23 mars, ils vendaient encore des mille-feuilles, des tartes à l’orange et de délicieux saint-honoré dans les quartiers branchés de Marylebone et de South Kensington, à Londres. Le 24 mars au soir, jour de paye, les salariés de la Pâtisserie des rêves rendaient leurs clés. L’aventure londonienne de la Pâtisserie des rêves, boutique de gâteaux lancée en 2009 à Paris sous l’impulsion du chef Philippe Conticini et de l’entrepreneur Thierry Teyssier, s’est effondrée en un éclair, laissant 22 personnes sur le carreau.