Malakoff Humanis condamné pour discrimination sexiste et syndicale

Par

Le groupe Malakoff Humanis vient d’être condamné pour discrimination en raison du sexe et de l’activité syndicale d’une salariée. Des discriminations cumulatives rarement reconnues par la justice. La plaignante dénonçait un « harcèlement lié à ses mandats syndicaux » et une « discrimination systémique » de l’entreprise à l’égard des femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une somme de 36 000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice financier. 10 000 euros au titre du préjudice moral. Une revalorisation de la rémunération et un rappel de salaires, d’environ 20 000 euros, couvrant une période de plus de quatre ans. Le 28 janvier 2021, le groupe Malakoff Humanis a été condamné par la cour d’appel de Paris pour discrimination syndicale et sexiste envers une salariée.