Lapeyre: le profil de l’acquéreur est «particulièrement inquiétant»

Par

Un rapport confidentiel soumis au CSE de Lapeyre s’alarme du projet de cession de la société par Saint-Gobain à un fonds d’investissement controversé. Le gouvernement, qui contestait l’existence d’un « scénario noir », est pris à revers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La scène se déroule le 23 mars à l’Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement. Ce jour-là, le député de La France insoumise Bastien Lachaud, qui est élu de la Seine-Saint-Denis, circonscription où est implanté le siège de Lapeyre, s’alarme du projet de vente de la société par sa maison mère, le groupe Saint-Gobain, à un fonds d’investissement controversé, l’allemand Mutares – projet dont Mediapart a récemment dévoilé le contenu. Il y détaille toutes les menaces qui pèsent sur l’entreprise.