La mairie de L'Haÿ-les-Roses précarise encore plus ses agents d'entretien

Par

La ville de L’Haÿ-les-Roses externalise son service de nettoyage. Les agents, en contrat court renouvelé depuis des années, se voient proposer un bout de CDI dans le privé, et un énième CDD dans le public. Les syndicats dénoncent cette précarisation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Certains travaillent pour la mairie de L’Haÿ-les-Roses depuis plus de 15 ans. Dans les écoles, tout le monde les connaît. La vingtaine de contractuels chargés du nettoyage des maternelles et primaires de cette commune d’Île-de-France, de la plonge ou de l'entretien des cantines ont pourtant reçu une mauvaise nouvelle au mois de janvier : par lettre recommandée, la mairie les informe que leurs tâches vont désormais être confiées à la société Renov’action propreté, et que leur contrat de 35 heures ne sera donc pas renouvelé.