Le gouvernement a aussi perdu son pari économique

Par

L’exécutif a pensé qu’il pouvait modérer l’impact de l’épidémie sur l’activité économique par des formes de restrictions limitées mais longues. Mais la « résistance de l’économie », vantée par le pouvoir, pourrait bien être une illusion dont le pays se réveillera avec douleur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Derrière le « pari » manqué de l’exécutif en matière sanitaire, il y en a un autre, un « pari économique ». Celui-ci reposait sur l’idée que l’on pouvait maîtriser l’épidémie, ou du moins se contenter d’un certain niveau de contaminations (le fameux « plateau des 20 000 cas quotidiens »), pour laisser une grande partie de l’économie ouverte. Partant, cette stratégie permettait de construire une précieuse narration économique : l’économie française résistait à l’épidémie « mieux que prévu ». Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes : l’épidémie s’adaptait à un certain niveau d’activité économique et l’économie s’adaptait à l’épidémie.