New Look liquidé, les salariés dénoncent ceux qui les ont envoyés «dans le mur»

Par

Les quatre cents salariés de la chaîne d’habillement New Look sauront officiellement ce mercredi que leur enseigne ferme définitivement. Ils demandent à bénéficier de primes de départ acceptables et déplorent la stratégie de la maison mère britannique. Quatre magasins sont occupés depuis vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur les portants et les étagères, il ne reste que quelques paires de chaussures, une poignée de robes et des hauts en quantité réduite, rassemblés sur sept portants à l’entrée du magasin. Dans les autres rayons, sur les deux étages de la boutique New Look de la rue du Faubourg-Saint-Antoine, dans le XIIe arrondissement de Paris, il n’y a plus rien. Seulement des salariés déterminés, qui occupent le magasin 24 heures sur 24 depuis vendredi 21 juin.