Combiner RSA et bénévolat, c'est arrivé pendant l’Euro 2016 à Lyon

Par

Lors de l’Euro 2016, la métropole du Grand Lyon, présidée par le socialiste Gérard Collomb, a poussé des allocataires du RSA triés sur le volet à devenir bénévoles sur la « fan zone » de la place Bellecour. Une initiative qui a fait grincer des dents dans le secteur associatif et qui illustre le virage pris par l’insertion dans sa version Grand Lyon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’y a pas que la droite qui veuille allier bénévolat et RSA. D’après nos informations, lors de l’Euro 2016, la métropole du Grand Lyon, présidée par le socialiste désormais « macronien » Gérard Collomb, a envoyé aux associations d’insertion du territoire un courrier plutôt étonnant, en amont du championnat de football. Il s’agissait de trouver des allocataires du RSA (revenu de solidarité active) susceptibles d’être bénévoles sur la « fan zone » de l’Euro 2016, installée (et largement sponsorisée) place Bellecour. Le but ? La « dynamisation des parcours par des actions complémentaires à l’accompagnement et le développement de l’employabilité en organisant la valorisation d’activité et d’expérience non rémunératrices ».