Loi sur le travail: les manifestants moins nombreux mais toujours déterminés

Entre 170 000 et 500 000 personnes selon les sources ont manifesté jeudi dans toute la France pour demander le retrait de la loi sur le travail, à l’appel de sept syndicats de salariés et étudiants. Des affrontements ont eu lieu dans la plupart des cortèges, notamment à Rennes, Nantes et Paris, où 2 000 personnes ont à nouveau débordé les syndicats pour mener le défilé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ni amplification, ni extinction. Ce jeudi 28 avril, pour la huitième journée de mobilisation contre la loi sur le travail à l’appel de sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL), c'est dans un climat de plus en plus tendu que les manifestations se sont déroulées. Entre 170 000, selon la police, et 500 000 personnes, selon la CGT, ont marché à travers la France. À Paris, entre 14 000 et 15 000 personnes ont manifesté, selon la préfecture de police, 60 000 selon la CGT. Un policier a été grièvement blessé, selon la préfecture.