La BNP face à ses prêts toxiques en francs suisses

Par

Mediapart publie plusieurs documents montrant que la banque a minimisé les avertissements sur le risque couru par les clients d'un prêt immobilier en francs suisses, commercialisé en 2008 et 2009. Mille plaintes ont été déposées, une information judiciaire est en cours. La BNP tente de régler une partie du problème à coups de « protocoles transactionnels ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est donnant-donnant. Un retour à des conditions classiques – mais pas particulièrement avantageuses – de prêt immobilier, contre l’engagement de ne jamais lancer de poursuites judiciaires contre la banque, ses intermédiaires financiers ou ses salariés. Et avec l’obligation de tenir sa langue. Selon les informations et les documents rassemblés par Mediapart, BNP Paribas a proposé ces derniers mois à plusieurs de ses clients des « protocoles transactionnels » pour régler à l’amiable leur différend. Et tenter ainsi de solder une partie des nombreux conflits qui l’opposent aux souscripteurs d’une offre de prêt qui la plombe depuis des années, Helvet Immo.