Argentine 2001, matrice de la crise

Par
Années d'austérité carabinée aux ordres du FMI, défaut sur la dette souveraine, violent discrédit de la classe politique et renouveau des mouvements sociaux... La zone euro en 2011? Non: l'Argentine en 2001. Dix ans après son effondrement, Buenos Aires peut dispenser quelques leçons aux Européens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Financial Times s'est aligné, il y a quelques jours, sur une thèse de plus en plus répandue: le spectre de la «japonisation» menace. Les Etats-Unis et l'Europe occidentale seraient ainsi promis à des années «nippones» d'impuissance et de déclin – croissance nulle, endettement maximal, aucune marge de manœuvre monétaire pour doper l'économie.