Monsieur Lombard, il faut arrêter les restructurations internes!

Par

Un salarié d'Orange/France Télécom de 51 ans s'est suicidé, ce lundi matin, en Haute-Savoie. Ce père de famille s'est jeté d'un viaduc autoroutier. Il s'agit du 24e suicide en dix-huit mois. Signe que l'heure est grave, le patron du groupe, Didier Lombard, s'est rendu sur place. Une première. Les syndicats vont décider dans les prochains jours d'une possible grève le 7 octobre. Orange doit arrêter immédiatement les restructurations internes qui font si mal à ses salariés. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Didier Lombard, le PDG du groupe France Télécom/Orange, a quitté Paris ce lundi en début d'après-midi, dès qu'il a appris le suicide d'un salarié de 51 ans travaillant à Annecy (Haute-Savoie). C'est le signe que l'heure est grave, très grave. Pour la première fois, le président de l'opérateur télécom se rend sur place à l'annonce d'un suicide pour rencontrer les salariés. Longtemps, la direction a nié l'évidence, refusant même d'entamer des négociations sur le stress au travail dans l'entreprise. Mais ce lundi, le discours a changé :«Il y a urgence à essayer d'enrayer cette spirale infernale, affirme un porte-parole à Mediapart. On est arrivé à un point de crise qui le nécessite.»