Vers le « Grexit » et après

Pour le chroniqueur vedette du Financial Times Wolfgang Münchau, Alexis Tsipras a eu raison de prendre ses distances avec les négociations en cours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Wolfgang Münchau milite, depuis des mois, pour une restructuration de la dette, non seulement en Grèce, mais dans de nombreux pays d'Europe du Sud. Dans sa dernière chronique, l'éditorialiste du FT soutient Alexis Tsipras et son projet de référendum, mais avoue une incompréhension... Extrait : « Il y a peut-être une stratégie hyper-fine, et qui m'échappe, derrière tout cela. Mais le problème de ce référendum, c'est que l'offre sur laquelle les Grecs vont se prononcer, ne sera plus sur la table des négociations. Et le programme d'aide auquel il fera référence expirera demain soir. Pourquoi les Grecs voteraient-ils "oui" à un programme que même les créanciers ne soutiennent plus ? »