En Allemagne, la Deutsche Bahn est en mauvaise voie

Par

En Allemagne la Deutsche Bahn, l'équivalent de notre SNCF, a fait face au défi de la concurrence il y a plus de vingt ans. Aujourd'hui, sa dette s’alourdit, ses revenus sont en baisse et la ponctualité de ses trains se dégrade.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Très loin de l’image des trains allemands rapides et robustes, la réalité pour beaucoup de passagers, c’est plutôt des retards et des annulations qui les attendent quand ils voyagent. La compagnie ferroviaire Deutsche Bahn est au bord de la crise. « Il faut toujours calculer 10-15 minutes de retard », témoigne un passager. Plus de 30 % des trains sont en retard, contre 15 % en France. Mais le plus alarmant, ce sont les résultats financiers : près de 20 milliards d'euros de dettes.