Justice commerciale: la réforme affole les administrateurs judiciaires

Par

L’ex-médiateur du crédit, René Ricol, doit rendre un avis d’ici mi-avril sur le projet de réforme de la justice commerciale. Craignant que le conciliateur ne cherche à moraliser les procédures, les administrateurs judiciaires des plus gros cabinets manifestent de la nervosité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est comme un vent d’affolement qui souffle sur le petit microcosme des administrateurs judiciaires et mandataires de justice. Alors que la Chancellerie avait initialement préparé un projet de réforme de la justice commerciale qui l’avantageait très fortement, la profession pressent désormais que la mission de réflexion confiée à l’ancien médiateur du crédit, René Ricol, va faire des propositions imposant la transparence sur les frais de justice. Ce qui constituerait une révolution dans un monde où règne l’opacité.