Fiat-Peugeot: la famille Agnelli fait la bonne affaire

Par

Un jour avec Peugeot, un autre avec Renault, puis finalement Peugeot. John Elkann, l’héritier de la famille Agnelli, principal actionnaire de Fiat-Chrysler, veut conclure à toute force un mariage avec un constructeur français. La fortune des Agnelli semble peser davantage que les considérations industrielles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un jour avec Peugeot, le lendemain avec Renault, puis finalement retour vers Peugeot. Mercredi 30 octobre, les conseils de Fiat-Chrysler (FCA) et de Peugeot-Citröen ont officialisé la rumeur qui courait depuis trois jours : ils vont se marier. Les deux groupes automobiles sont entrés en négociations exclusives en vue de conclure un rapprochement « dans les prochaines semaines ».