2018: Macron face à Macron

Par

« J’ai fait en 2017… Je ferai en 2018. » Le président de la République a présenté hier soir ses premiers vœux. Il y a un an, personne ne l’imaginait à l’Élysée. Et cet été, nul ne le voyait en position solide. Or il est là, et son assise paraît stabilisée. Il aurait tort, pourtant, de pavoiser trop vite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut se rendre à l’évidence. Emmanuel Macron est président de la République, il détient tous les pouvoirs, et contrairement à ce qui avait été prédit après son élection, son assise politique n’a pas été contestée.