Cannabis thérapeutique: «Il n’est pas question de stigmatiser les patients»

Par

Alors que le ministre de l’intérieur a choisi de créer une amende forfaitaire délictuelle pour les consommateurs de stupéfiants, le psychiatre Nicolas Authier, qui préside la commission des stupéfiants et psychotropes de l’Agence du médicament, estime que le développement des cannabinoïdes thérapeutiques en France passera par des médicaments. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le médecin psychiatre Nicolas Authier, chef du service de pharmacologie médicale et de la douleur du CHU de Clermont-Ferrand, préside la commission des stupéfiants et psychotropes de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Cette commission délivre des avis sur les substances psychotropes, qu’elles soient légales ou non. Elle est notamment consultée pour le classement de nouveaux produits apparaissant sur le marché.