Justice: ce qui attend François Fillon

Par

François Fillon est convoqué pour être mis en examen le 15 mars. Une mesure qui ne l’empêcherait pas de se présenter à l’élection présidentielle, ni d’être élu. Il pourra en revanche attaquer la procédure à partir de cette date.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Fillon l’a confirmé ce mercredi 1er mars, il est convoqué le 15 mars par les juges d’instruction en vue d’une mise en examen dans l’affaire des salaires versés à son épouse et à deux de ses enfants. Le candidat LR à la présidentielle a déclaré qu’il se rendrait à cette convocation, tout en maintenant sa candidature à l’élection suprême. Son épouse, Penelope Fillon, serait quant à elle convoquée le 18 mars, également pour une mise en examen.