Un avocat qui finançait la Fondation des femmes visé par une enquête pour «harcèlement»

Par

Star de l’arbitrage, l’avocat d’affaires Jean-Georges Betto est visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel et moral », après avoir été sanctionné par le conseil de l’Ordre, dont il est membre. Il fut le premier soutien financier de la cellule juridique de la Fondation des femmes, qui lutte contre les violences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon nos informations, l’avocat d’affaires Jean-Georges Betto est visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel » et « harcèlement moral  », ouverte par le parquet de Paris le 13 mars. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).