Élèves non vaccinés : la crainte d’une inégalité de traitement

Par

Alors que la rentrée scolaire est prévue jeudi, des personnels redoutent que le protocole sanitaire qui distingue élèves vaccinés ou non creuse les inégalités. Ils pointent les faiblesses de ce dernier face au variant Delta.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce n’est pas dans un courrier du ministre mais dans les journaux que Martine*, conseillère d’éducation principale (CPE) dans un collège parisien, a appris les nouvelles mesures contenues dans le niveau 2 du protocole sanitaire visant à lutter contre le Covid 19. « C’est celui qui nous permet d’avoir la rentrée la plus normale possible », a martelé Jean-Michel Blanquer, qui l’a conçu pour le retour en classes prévu jeudi 2 septembre. S’il contient des éléments déjà connus, comme le retour en présentiel pour tout le monde, accompagné de gestes barrières, une règle a retenu l’attention de Martine.