A Toulouse, «gilets jaunes» et cégétistes se parlent sous les lacrymos

Par

« Gilets jaunes » et CGT-FSU-Solidaires ont convergé samedi à Toulouse. Une rencontre furtive et moyennement cordiale, sous les gaz lacrymogènes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le cou emmitouflé dans un keffieh, quelques militants ont floqué leur « gilet jaune » d’un marteau et d’une faucille rouge. Une bonne dizaine d’autres y arborent le logo du DAL, pour Droit au logement. Il est 12 h 30 samedi 1er décembre, en haut de la Prairie des filtres, le long de la Garonne, et environ 300 manifestants s’apprêtent à partir en manifestation pacifique, sur un parcours non déclaré auprès des autorités. Un motard passe, « gilet jaune » et drapeau des Confédérés accroché à la selle.