Marseille: Valls place la sécurité au cœur de la campagne

Par

Séquence sécurité à Marseille, où Manuel Valls a annoncé lundi les « bons » résultats des forces de l'ordre avant d'aller soutenir la campagne de Patrick Mennucci. Le candidat PS comme le maire sortant Jean-Claude Gaudin entendent doubler la police municipale et multiplier les caméras.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi 28 janvier 2013, la violence et les trafics se sont invités dans la campagne municipale à Marseille, avec l’assassinat d’un homme de 40 ans, tué à l’heure de la sortie des écoles par une rafale de kalachnikov sous les yeux de son fils de 9 ans. Le 4e règlement de comptes marseillais de l’année a eu lieu sur un parking de Val Plan (13e arrondissement). C’est l’une des 29 cités à avoir bénéficié de l’opération « reconquête » lancée en décembre 2012 par la toute nouvelle préfecture de police. Les forces de l’ordre, qui contrôlaient depuis novembre 2013 les entrées du quartier pour asphyxier le trafic de cannabis, venaient d’ailleurs tout juste de lever le camp. « Ils étaient là jusqu'au 17 janvier », précise le candidat PS Patrick Mennucci, qui inaugurait ce soir-là le local de campagne de Garo Hovsepian, sa tête de liste dans les 13e et 14e arrondissements, et a rencontré des habitants « extrêmement choqués ».