En Bretagne, Benoît Hamon parle services publics en terre conquise

Par

Le candidat du PS et d’EELV, né à Brest, y tenait un meeting mercredi soir. S’en prenant aux projets de Fillon et Macron, il s’est posé en « défenseur » de la fonction publique. Dans la journée, il a enchaîné les visites sur un rythme frénétique, bousculé par l’énième rebondissement de l’affaire Fillon, son adversaire de droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brest, de notre envoyé spécial. - Les déplacements d’un candidat à la présidentielle relèvent souvent du marathon. Mais quand ce déplacement a lieu en pleine déconfiture d’un adversaire, le marathon tourne à la course d’obstacles. Mercredi 1er mars, Benoît Hamon se trouvait en Bretagne pour un déplacement multi-visites tout au long de la journée. Mais dès 9 heures, alors que les journalistes attendaient encore le socialiste à son premier lieu de rendez-vous, un cabinet médical à La Roche-Derrien, tous les portables se sont mis à vibrer : François Fillon annulait à la dernière minute sa visite du Salon de l’agriculture et donnait une conférence de presse à midi.