Loi «climat»: la responsabilité climatique des multinationales françaises censurée à l’Assemblée

Par

Alors que le projet de loi « climat » est débattu à l’Assemblée, les députés ont appris ce mercredi 31 mars que tous leurs amendements visant à assigner des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre aux grandes entreprises ont été jetés à la poubelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mercredi 31 mars dans l’après-midi, alors que les députés prenaient place dans l’hémicycle pour entamer leur troisième jour de débat autour du projet de loi « climat », la nouvelle est tombée. Dans la matinée, la totalité des amendements visant l’encadrement climatique des grandes entreprises a été jugée irrecevable. Conséquence : ces demandes de modification du texte de loi ne seront pas discutées publiquement à l’Assemblée.