Européennes : Muselier (UMP) qualifie Wauquiez de «ridicule»

Renaud Muselier, ancien secrétaire d’État aux affaires étrangères, ancien député, éphémère président de l’Institut du monde arabe, fait son retour en politique, tête de liste UMP pour le Sud-Est aux européennes. Son “come-back” lui procure une espèce d’euphorie : il défend son camp mais n’épargne pas les siens. Douzième numéro d’Objections.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

La tentation de Venise n’aura pas tenu deux ans. Lassé de ses déboires avec Jean-Claude Gaudin, dépité après sa défaite aux législatives de 2012 face à Arlette Carlotti, Renaud Muselier avait décidé de quitter la vie politique. Le voilà, deux ans plus tard, tête de liste UMP pour les élections européennes, dans la circonscription du Sud-Est. De Gaudin il avait dit : « Marseille est une ville qui sombre, son maire est vieillissant, ses institutions sont inefficaces. » Et puis il l’a soutenu, en échange d’un siège au parlement européen. Quand on lui rappelle sa phrase assassine, il répond, dans un sourire : « Et alors, ce n’est pas vrai ? »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié