« Un parti ne peut plus à lui seul répondre au chaos climatique »

Malgré de vastes mobilisations dans la rue et les récents travaux du Giec, le temps de la présidentielle s’est traduit par l’invisibilisation de la lutte climatique. Mediapart a interrogé activistes, intellectuels et scientifiques autour de la stratégie du mouvement climat pour ce quinquennat à venir. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La séquence était parfaite. Une campagne présidentielle qui devait tenir en haleine le pays autour des inquiétudes prioritaires des Françaises et des Français – dont les bouleversements climatiques. Deux rapports alarmants du Giec publiés les 28 février et 4 avril. Un mouvement écolo qui a rythmé cette fenêtre politique d’une manifestation « Look up » le 12 mars, d’une grève scolaire pour le climat le 25 mars et d’une « Marche pour le futur » le 9 avril. Extinction Rebellion a même occupé durant trois jours la porte Saint-Denis, à Paris, durant l’entre-deux tours.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal