Centrale à gaz en Bretagne : l’enquête publique ignore les critiques

En pleine préparation du sommet sur le climat de décembre, la COP 21, l’État vient d’autoriser le projet de centrale à gaz de Poweo Direct Énergie en Bretagne. Pour rendre son avis favorable, l’enquête publique a fait de curieux décomptes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Du 15 septembre au 31 octobre 2014 s’est déroulée en Bretagne une enquête publique sur la centrale à gaz que Poweo Direct Énergie veut construire à Landivisiau (Finistère). Ce projet d’une capacité de 446 mégawatts (MW) retient l’attention car en pleine crise du secteur gazier, sa rentabilité économique repose sur une aide publique pouvant s’élever jusqu’à 40 millions d’euros par an pendant 20 ans, financée par la contribution au service public de l’électricité (CSPE). C’est aussi une centrale thermique brûlant du gaz, qui émet du CO2 et dérègle le climat, en flagrante contradiction avec les objectifs affichés de réduction des gaz à effet de serre.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal