Myriam El Khomri, un nouveau visage contre le chômage

Par

Inconnue du grand public, il reviendra à la nouvelle ministre du travail Myriam El Khomri d'ouvrir le chantier miné du code du travail. Cette ancienne adjointe à la mairie de Paris aura aussi la lourde charge d'inverser la courbe du chômage, priorité numéro un de François Hollande. Pour l'heure, sans résultat. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social s’appelle Myriam El Khomri. La nomination de cette jeune femme de 37 ans, annoncée ce mercredi 2 septembre, est une surprise. Inconnue du grand public, bonne élève discrète depuis sa nomination au gouvernement il y a un an, El Khomri aura la tâche redoutable de faire reculer le chômage, érigé en priorité présidentielle, pour l’instant sans résultat probant. Elle aura aussi pour mission, dans un contexte social miné, d’ouvrir le chantier piégé du code du travail, que le premier ministre Manuel Valls juge « si complexe qu’il est devenu inefficace ».