Le CCIF dissous et re-dissous

Par

Le conseil des ministres a prononcé mercredi la dissolution du comité contre l’islamophobie en France, en tant que « groupement de fait ». L’association avait déjà, d’elle-même, mis la clé sous la porte pour contrecarrer cette procédure. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la quatrième organisation dissoute sur décision gouvernementale en un mois et demi, après le collectif Cheikh Yassine, Barakacity et les Loups Gris. Mettant à exécution sa menace du 19 octobre dernier, au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty, Gérald Darmanin a obtenu la dissolution du Comité contre l’islamophobie en France (CCIF), prononcée ce mercredi en conseil des ministres.