A Marseille, Montebourg renoue avec sa VIe République

Par

En déplacement à Marseille, le ministre a plaidé pour la possibilité de votes de défiance envers des maires ou des présidents de collectivités locales. « La VIe République aurait dû conduire le président du conseil général des Bouches-du-Rhône à démissionner depuis bien longtemps », a-t-il affirmé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les anti « mariage pour tous » et les marins CGT de la SNCM qui l’attendaient de pied ferme à la gare Saint-Charles, c’est aux Fralib que le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, en visite à Marseille, s’est retrouvé confronté mardi soir.