Affaire Tapie: le tribunal de commerce de Bobigny fait à son tour entrave à la justice

Par

Alors que Bernard Tapie doit restituer depuis fin 2015 le magot de l’arbitrage frauduleux, le tribunal de commerce de Bobigny fait à son tour entrave à la justice en renvoyant au 30 octobre l’examen de la demande de mise en liquidation du groupe. Ce qui offre un nouveau délai de grâce à l’ex-homme d’affaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le tribunal de commerce de Paris, c’est au tour de celui de Bobigny, devant lequel le volet civil de l’affaire Tapie a été dépaysé, de faire entrave à la justice. Ce mercredi 3 juillet, cette juridiction a en effet décidé de ne pas se prononcer sur la demande du parquet de mise en liquidation du groupe Tapie, ce qui aurait ouvert la voie à la récupération par l’État du magot frauduleux de l’arbitrage – mais de renvoyer sa décision au 30 octobre, offrant ainsi un nouveau délai de grâce à Bernard Tapie.