Rassemblement national : le congrès du doute

Par

Au lendemain de sa sévère déconvenue électorale, le RN tient un congrès qui doit entériner la mise en retrait de Marine Le Pen de la présidence pour se consacrer à l’élection présidentielle. Mais le doute a gagné ses troupes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le scénario n’est pas celui que Marine Le Pen espérait. Le congrès du Rassemblement national (RN) qui s’ouvre ce samedi à Perpignan (Pyrénées-Orientales), devait lui permettre, portée par des victoires aux élections régionales, de passer la main de la présidence du parti pour prendre sereinement de la hauteur et mettre le cap sur la présidentielle.