Comment le FN a diffusé ses idées

Par

À quelques jours des élections régionales, le Front national pourrait profiter d’un cocktail gagnant pour engranger des voix : une gestion habile de la séquence des attentats et un dispositif de diffusion de ses idées, mis en place au fil des années et sur lequel il capitalise. Il s'est aujourd'hui installé en « parti central » d'une vie politique qui gravite autour de lui. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«D’ici 2017, je ne vois pas comment on va échapper à une action des islamistes dans la campagne, prophétisait fin août l’historien spécialiste du Front national, Nicolas Lebourg. Entre la question sociale, la question culturelle et des attentats islamistes : cela va déplacer des voix au FN. Aujourd’hui, le stress provoqué par la vague de réfugiés et la menace d'attentats, c’est le combo parfait pour le Front national. Tout y est, la peur de l’étranger, du terrorisme. C’est une machine à voter FN », expliquait le chercheur.