Ce «préjugé de couleur» qui fait honte à la France

Par

Sept ans après les révélations de Mediapart sur les quotas discriminatoires dans le football français, notre enquête Football Leaks 2 a révélé le fichage ethnique pratiqué de 2013 à 2018 par son club le plus prestigieux, le PSG. Que dit de notre pays cette insistance du préjugé ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D’ici une semaine, on commémorera, en France et dans le monde, le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies, tenue à Paris, au palais de Chaillot. La France est ainsi le pays où furent proclamées deux déclarations des droits de l’homme, la sienne propre, celle de 1789, et l’universelle. Toutes deux, en affirmant l’égalité de naissance des êtres humains – « en dignité et en droits », précise la déclaration de 1948 –, déclarent que l’on ne saurait opérer de « distinction » entre eux à raison de leur origine, de leur apparence ou de leur croyance.