Retraites: à l’Assemblée, l’opposition déroule ses critiques, la majorité se tait

Par

Pour la première journée de discussion au sein de la commission spéciale sur la réforme des retraites, le 3 février, les gauches, parfois aidées par la droite, ont fait union pour déconstruire le projet de loi. LREM et ses alliés se sont tus, comme tout le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chacun sera sur la photo, le moment est attendu depuis des mois. Les Insoumis sont présents en nombre, qui ont déposé près de 80 % des 21 761 amendements sur les deux projets de lois (ordinaire et organique) concernant la réforme des retraites dont les débats ont commencé en commission spéciale le 3 février. Les autres groupes d’oppositions (LR, GDR et PS principalement) ne sont pas en reste. Ils veulent profiter de cette première tribune pour faire valoir leur rejet du texte.