C’était la lecture de la dernière chance, mais l'opposition a été vaine. Mardi 5 avril, les députés ont voté la proposition de loi organique concernant les règles de l’élection présidentielle, et notamment les 500 parrainages et le temps de parole garanti à chaque candidat. La proposition de loi (à retrouver ici dans son intégralité) visait à rendre plus difficile la candidature à l’élection présidentielle, dès le scrutin de 2017. Ils ont finalement été 299 députés à voter pour, soit plus que la majorité requise de 287 voix. Si 266 députés PS se sont mobilisés, la réforme n'a pu être adoptée que grâce à l'appui de 22 députés LR, alors que leur groupe avait appelé à l'abstention.