A la Timone, la permanence d'accès aux soins a la forme

Par

Faciliter l’accès aux soins des précaires, exclus et migrants : c’est la mission des permanences d’accès aux soins. Ces services aux moyens limités entendent offrir une médecine humaine, qualitative et performante, loin du productivisme usant l'hôpital. Reportage à Marseille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marseille, de notre envoyée spéciale.- Elles sont venues à deux : l’une est tunisienne, l’autre marocaine. La première a des difficultés pour marcher, la seconde assure la traduction. Elles sont amies, dorment entre femmes dans le même dortoir de douze lits d’un centre d’hébergement d’urgence marseillais. La patiente réclame l’anonymat, mais elle accepte l’intrusion d’une journaliste dans le secret de la consultation médicale. Avec le docteur Dominique Grassineau, il n’y a que des femmes dans la petite pièce au rez-de-chaussée du grand hôpital de la Timone, à Marseille. Il s’y raconte des histoires de grossesses interrompues, de séquelles douloureuses, de chutes fréquentes.