Macron: la machine se détraque

Par

Alors qu’il paraissait intouchable, relève Le Figaro, le président de la République est, comme ses prédécesseurs, rattrapé par les difficultés. Il doit notamment procéder à un remaniement délicat et se sortir de l’imbroglio du prélèvement à la source.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le coup de tonnerre de l'affaire Benalla, la démission de Nicolas Hulot – et alors que le couple exécutif cherche encore comment le remplacer –, la confusion autour de la mise en place du prélèvement à la source, initialement prévue pour janvier 2019, empoisonne dangereusement l'exécutif. « Aucune anticipation négative sur le fait qu'on puisse le faire ou non », jure-t-on à l'Élysée. « Il n'y a pas de drame », rassure Matignon. « La fusée est sur le pas de tir, le compte à rebours a commencé, ce qui explique pourquoi la pression est plus forte », argue l'entourage du premier ministre, alors qu'un report de calendrier est plus que jamais d'actualité.