Flashball à Montreuil: notre enquête sur les violences policières de juillet 2009

Par

Mediapart a enquêté sur cette soirée d'été qui a tourné au drame dans une ville de Seine-Saint-Denis où les tensions avec la police sont récurrentes. Dans le collimateur des forces de l'ordre: des Montreuillois engagés contre les arrestations de sans-papiers, les expulsions de logement et la précarité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 8 juillet 2009, dans un quartier de Montreuil-sous-Bois, un manifestant est atteint en plein visage d'une balle de flashball tirée par un policier. Hospitalisé à la suite de l'impact, Joachim Gatti, réalisateur de 34 ans, perd un œil. Cet événement, qui s'inscrit dans une longue série de blessures à la tête à Nantes, Toulouse, Neuilly-sur-Marne ou encore Villiers-le-Bel, provoque un mouvement de protestations inédit.