Campagne vaccinale anti-Covid: un défi éthique bien plus que logistique

Par

Selon le plan national détaillé jeudi par Jean Castex, un million de personnes vont être invitées à se faire vacciner contre le Covid dès janvier : les personnes âgées en Ehpad et une partie du personnel. Si le gouvernement insiste sur le défi logistique, les médecins se posent surtout des questions éthiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le premier ministre Jean Castex a présenté, jeudi 4 décembre, les grandes lignes de la campagne vaccinale qui va s’ouvrir, avec une première phase dans les maisons de retraite. En janvier et février, le gouvernement prévoit que 1 million de personnes se fassent vacciner : les 600 000 résidents des Ehpad, ainsi que les professionnels qui y travaillent, s’ils courent le risque de présenter des formes graves, comme l’a recommandé la Haute Autorité de santé lundi.