Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques

Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Jamais dans l’histoire de la République un ancien chef de l’État n’avait connu un tel parcours judiciaire. Nicolas Sarkozy s’apprête à comparaître pour la troisième fois en tant que prévenu devant une chambre correctionnelle. Il doit être rejugé à partir de ce lundi 5 décembre dans l’affaire de corruption dite affaire « Paul Bismuth », devant la cour d’appel de Paris, pour une durée de deux semaines.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal